Mwa Zero Diskriminasion | Nou tou inik

Une campagne conjointement menée avec CUT, AILES, Parapli Rouz et PILS pour faire entendre les voix des personnes stigmatisées à cause de leurs addictions, leur statut sérologique ou leur emploi. Pour l’occasion, un slam à été composé, inspiré des témoignages des populations clés. “Nou tou inik” écrit par Caroline Loudes, T-Well et Kerjo de Slam Up Poésie et mis en images par Kooghen Vyapooree.

La campagne « Mwa Zero Diskriminasion » vise une réelle prise de conscience des discriminations et stigmatisations subies par les populations vulnérables, mais c’est aussi un appel à un réel changement des mentalités. En effet, la séropositivité, l’usage de drogues par injection (55,4 %), un passé carcéral (24,1 %) et le travail du sexe (16,9 %) sont les principaux motifs de discrimination cités par la majorité des personnes interrogées dans le cadre de l’enquête Stigma Index réalisée à Maurice en 2017. Or, nos jugements, attitudes et traitements discriminatoires poussent les populations clés dans des situations de plus grande vulnérabilité. Banalisés, comportement et langage discriminants sont pourtant des violations des droits humains. Les conséquences des traitements et des paroles injustes au quotidien sont réelles. La santé mentale et physique de ces populations clés est affectée. Parce qu’elles sont mal vues, maltraitées ou ignorées, 4 personnes sur 10 déclarent éviter de se rendre dans les hôpitaux (41,7 %) ou dans les « area health centres » (41,4 %) bien que nécessitant des soins. Près d’un tiers s’isolent de leurs familles et de leurs proches (32,8 %) alors que le soutien est un élément essentiel pour mieux vivre et gérer son statut sérologique et ses addictions. Ragots, insultes, menaces, harcèlement sont le lot quotidien de ces groupes vulnérables et trop souvent marginalisés. Près d’un quart des personnes répondant au Stigma Index indiquent avoir été insultées verbalement au moins une fois durant l’année précédente, dont 10,6 % sur une base régulière. Les femmes (32,3 %) sont plus nombreuses à rapporter avoir subi des attaques verbales, du harcèlement et des menaces.

“Nou tou Inik” est un cri du coeur sur les stigmatisations et discriminations subies par les personnes qui utilsent des drogues, vivent avec le VIH et/ou l’hépatite C et les travailleuses du sexe.

Laissez un commentaire

Fondé en 2007, le Collectif Urgence Toxida est la première organisation de la région africaine à mettre en œuvre un programme de réduction des risques.

Contact

Sir Seewoosagur Ramgoolam Avenue,
Quatre Bornes, 72211, Mauritius

Support

Soutenez le Collectif Urgence Toxida dès aujourd'hui. Les dons financiers, quelle que soit leur importance, contribuent à financer notre mission.

Copyright © 2021 Tous droits réservés. Fabriqué avec par ADBXO