• English
  • Français

facebook.com  twitter.com

S'abonner à Syndiquer

 

2011 : 2ème Conférence sur la réduction des risques à l’île Maurice: vers une approche centrée sur le client

En Octobre 2009, la première conférence sur l'abus d'opiacés et les services de réduction des risques à l'île Maurice a réuni environ 150 participants, qui ont contribué à une conférence couronnée de succès qui a fait le bilan des risques associés à la consommation de drogues injectables à Maurice et les réponses de réduction des risques mises en œuvre. La deuxième conférence, qui s'est tenue du 20 au 22 Septembre 2011 faisait suite à la première et avait pour thème: «La Réduction des Risques : Vers une approche centrée sur le client »

Son principal objectif était d'amener les participants vers une discussion sur les moyens d'améliorer la qualité des services de réduction des risques offerts à Maurice afin de mieux répondre aux besoins des bénéficiaires. Au cœur de la réduction des risques est le respect des droits humains, y compris pour les personnes qui utilisent des drogues et un intérêt pour la santé publique. Ainsi, une politique globale de réduction des risques est celle qui devrait privilégier les droits et le bien-être du client, d'où le thème de cette conférence.

Au cours des trois jours de la conférence, différents partenaires locaux, régionaux et internationaux ont participé à une série de séances touchant à différents aspects de la réduction des risques. Alors que Maria Phelan de Harm Reduction International a noté le manque persistant de ressources financières disponibles pour la mise en œuvre de services de réduction des risques, Olivier Maguet de Médecins du Mondes a exposé la nécessité d'élargir les paramètres de réduction des risques au-delà de la focalisation étroite limitée au VIH. Il a parlé de la prévention des overdoses, la réforme des politiques des drogues, le besoin de minimiser les dommages sociaux et économiques liés à la consommation de drogues, ainsi que la santé mentale et l'engagement communautaire comme des aspects importants qui sont souvent négligés dans la mise en œuvre des stratégies de réduction des risques.

D’après les discussions de groupes menées avec les Personnes qui Utilisent des Drogues en amont de la conférence, il était évident que la relation entre les politiques sur les drogues et les politiques de réduction des risques est problématique. Ainsi, les conclusions du rapport de la Commission Mondiale pour la Politique des Drogues, qui soulignent l'échec de la guerre contre les drogues, ont été présentées. En outre, Greg Denham du Law Enforcement and Harm Reduction Network (LEAHRN) – devenu depuis LEAHN- a présenté les avantages d'inclure un volet de réduction des risques dans les responsabilités des agences de lutte contre la drogue.

Finalement, Jude Byrne du Réseau international de personnes qui utilisent des drogues (INPUD) a parlé de la nécessité de l’inclusion des pairs dans l'élaboration des politiques de Réduction des Risques, et la prestation des ces services. Sa participation a renforcé le thème principal de la conférence: vers une approche centrée sur le client.

La conclusion de cette conférence était donc qu'une approche holistique, en ligne avec les 9 interventions de l'ONUDC/OMS/ONUSIDA, est nécessaire à tous les niveaux, de la politique à la prestation de services pour la mise en œuvre d'une approche centrée sur le client des services de réduction des risques.

A l’issue de cette Conférence, un Rapport de Conférence, de même qu’un document de plaidoyer ont été publiés et disséminés.

Le Programme de la Conférence

Les Présentations

Les photos

La vidéo de la Conférence

 

 

Français